Appel pour

l’avenir des métiers du spectacle

Chers amis,

Magicien professionnel depuis 35 ans, j’ai créé en 1994 le Chèque-Intermittents pour mettre à la disposition des professionnels du spectacle le système de paie le plus simple, avant de lancer le Chèque-Permanents, puis le Chèque-Emploi-Spectacle et le Chèque-Compta. J’ai également créé le magazine Profession Spectacle, qui porte une parole engagée pour l’avenir des métiers du spectacle.

 

Aujourd’hui, nos métiers sont dévalorisés. Je n’accepte plus que nous soyons considérés comme des assistés, des collecteurs de subventions et des chômeurs professionnels protégés par ce qui est perçu comme un statut alors qu’il s’agit d’un régime spécifique d’indemnisation. Je n’accepte plus d’entendre que nous coûtons cher à la société alors même que nous jouons un rôle essentiel au service de la culture, alors même que nos professions constituent un apport économique positif pour la France.

Je suis convaincu qu’il y a aujourd’hui une double urgence pour changer la donne : celle de valoriser nos métiers auprès du grand public ; et celle de montrer que nous sommes capables de faire émerger un nouveau modèle économique et social en prenant nous-mêmes en mains notre avenir, plutôt que de continuer à regarder passer le train de l’histoire en espérant, année après année, le maintien d’un régime dont l’évolution actuelle du monde et les logiques de rentabilité pourraient finir par avoir la peau.

Nous ne devons pas rester inertes ! Au contraire, j’appelle à penser ensemble la profonde transformation du monde du spectacle, de l’audiovisuel et du cinéma ; j’appelle à poser ensemble les fondations pérennes qui nous permettront de continuer à créer et à transmettre dans un monde en pleine mutation.

 

Aujourd’hui, nous exerçons nos métiers dans une certaine dépendance, soit vis-à-vis de puissances privées, soit de l’Etat, qui est lui-même de plus en plus dépendant des dimensions marchandes de la globalisation. C’est pourquoi je crois qu’il nous faut suffisamment d’audace pour oser interroger le modèle actuel d’indemnisation des périodes non-travaillées ; et plus largement toutes les questions liées aux politiques culturelles, publiques et privées.

Précisément, parce que nous avons besoin d’un dispositif pérenne qui nous permette de continuer à créer et à transmettre, je pense que nous devons construire ensemble le modèle social et solidaire de demain, un modèle conçu à partir des droits culturels inscrits dans la loi et géré par les professionnels du spectacle vivant, de l’audiovisuel et du cinéma, dans le cadre d’une authentique décentralisation des arts et d’une véritable autonomie de nos professions, en synergie avec l’Etat et non plus en dépendance.

Bâtir le modèle de demain implique une profonde réflexion commune sur le cadre d’expression et d’épanouissement de nos métiers.

 

C’est cette démarche que j’initie aujourd’hui en lançant Profession Spectacle Le Lab’, un laboratoire de réflexion sur l’avenir de nos métiers. Dans mon esprit, il s’agit de préparer demain, d’être penseurs et acteurs de notre futur.

Je pense que cette réflexion concerne tous les professionnels du spectacle et doit inclure aussi tous les citoyens qui assistent à nos spectacles et aspirent à continuer à bénéficier d’une offre artistique de qualité.

Je vous appelle donc à participer, avec Profession Spectacle Le Lab’, à cette réflexion commune sur l’avenir de la création et de la transmission artistique et culturelle.

 

Michel Chantegrel

Je souhaite participer à la réflexion avec le Lab'

Je souhaite seulement être informé des avancées des réflexions du Lab'